Rechercher dans ce blog

Chargement...

samedi 22 janvier 2011

last ones

 visuel spectacleauborddugouffre création
D’après le roman Au bord du gouffre de David Wojnarowicz
lucille calmel / when i'm good i'm very good but when i'm bad i'm better
Théâtre les Tanneurs 75 rue des tanneurs .bruxelles
reservation@lestanneurs.be
facebook event
15 > 19.03.2011 – 20h30
photos= sébastien devaux
auborddugouffre/wojnarowicz_19 par loychan 
graphisme= axelle carruzzo 
 
 

mercredi 10 mars 2010

nyc usa

US trip (CulturesFrance Hors les Murs Lauréate 2010)
 
to daily follow/suivre au jour le jour=

videos=
(starts at
Video Thumb

brussels sunrise

& finish at)

Video Thumb

around the bed

samedi 23 janvier 2010

première nuit à la chartreuse

larme par exemple
-
j,nailmzertais
-
j,aimerais (balancer les talons aiguille, plantés en neige à l'intérieur d'une zone monastère) tenir
-
en bain, à mi-junky (w;burroughs 1953, le descriptif de), elle - i flipped my heavy revolver,,,
-
se dit pe,nse
-
la mise en scène
( il faudrait écrire ça au stylo bille .espace -) (pour délier) (articuler la pensée)
-
non pas en orgie/imposition(/spectacu

laire) : en toucher particulier, voilà, nous sommes un à parler un en multiple,s
-
développer
-
je donne à vivre en un multiplié, en donne/vecteur,matériau soi, suspension (trouver en pasolini -revoir stalker) - marche,
-
merde
-
première tombée de nuit à la chartreuse
-
& franck qui dit "attention, les states en hiver au nord, c,est nord, ah oui neige neige (vision des meubles co(u)ffins en, vision d'une adolescence pouce levé, limite légale létale, vision ---
-
l'influence de
-
let's
-
ici retranscrire (lui - majuscule - une introduction à de jack kerouac
-
is
-
"SET UP.
the object is set before the mind, either in reality, as in sketching (before a landscape or teacup or old face)
-
tears
-
or is coincer p.10 avant-bras gauche, en mode ultra-capture personal computer sous parkinson
-
or is in the memory wherein it becomes the sketching from memory of a definite image-object.
-
"PROCEDURE.
time being of the essence in the purity of speech, sketching language is undisturbed flow from the mind of personal secret idea-words, blowing (as per jazz musician) on subject of image.
-
"METHOD.
no periods seperating sentence-structure already arbitrarily by false colons and timid usually needless commas - but the vigourous space dash seperating rhetorical breathing (ass jazz musicians breath between outblown phrases) - "measured pauses which are the essenttial of our speech" - "divisions of the sounds we hear" - "time and how to note it down"."
-
ça
-
liste des essentiels (quelle année ?)
:
carnets de notes grifouillages secrets et pages démentes
dactylographies pour ton propre plaisir
soumis à tout, ouvert, à l'écoute
quelque chose que tu sens trouvera sa propre forme
sois saint fou et idiot de l'esprit
écris ce que tu veux du fond de l'esprit
les visions indicibles de l'individu
pas de temps pour la poésie mais exactement ce qui est
en transe-fixation r^evant l'objet devant toi
défais-toi des inhibitions littéraires, grammaticales et syntaxiques
comme proust sois une vieille t^ete-herbe du temps
racontant la vraie histoire du monde
en monologue intérieur
écris à partir du substantiel oeil du milieu, nageant
dans mer de langue
ne pense pas aux mots quand tu t'arr^etes sauf pour
mieux voir l'image
ni peur ni honte de la dignité de ton expérience, de ta
langue et connaissances
livre-film est le film en paroles, la forme
américaine visuelle
composant frénétique, sans discipline, pur, émergeant
d'en dessous
le plus fou le mieux ça vaut
écrivain-metteur en scène de films terrestres
subventionnés et angélisés au ciel.
-
un livre de poèmes en écoutant un vieux camé - mexico - trois semaines - à la main - été 1955 - (opium)
-
con tact / fouilles
-
ch : essentials of spontaneous prose (in anthologie "the moderns", ed. leroi jones) ((vos mensonges pèsent plus lourd que vos bonnes intentions))
---
utiliser la dimension du support pour décider de la forme
-
all is well